,

Un médicament contre Alzheimer pourrait régénérer les dents cariées

Et si c’était la fin des plombages? Des chercheurs ont découvert un moyen d’améliorer la régénération naturelle des dents cariées, un médicament habituellement utilisé pour traiter la maladie d’Alzheimer.

Le « cauchemar » du rendez-vous chez le dentiste n’est pas prêt de disparaître. Mais celui des dents cariées pourrait avoir du plomb dans l’aile. Une équipe de chercheurs indique avoir trouvé un moyen d’améliorer la régénération naturelle des dents grâce à un médicament habituellement utilisé pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, le tideglusib, rapporte le journal The Guardian.

Appliqué dans les cavités, cette molécule stimule des cellules-souches régénératrices présentes dans la pulpe de la dent, affirment ces scientifiques dans leur étude, publiée dans Scientific Reports. Ce pourrait être une excellente alternative aux plombages et ciments – utilisés pour combler les cavités provoquées par les caries – qui ont une fâcheuse tendance à se fissurer et se désintégrer.

Amplification de la régénération naturelle

Pour bien comprendre ce traitement, il faut savoir qu’une dent est constituée de différentes couches. La première est faite d’émail protecteur; la seconde, épaisse, de dentine, qui entoure la chambre pulpaire; au centre se trouvent des cellules-souches, qui peuvent régénérer la dent, mais seulement en cas de petites fissures ou de petits trous, jamais de dégâts plus importants.

View post on imgur.com

Mais le processus peut être « boosté » par le tideglusib, affirment les chercheurs, qui l’ont administré à des souris dans les dents desquelles ils avaient percé de petits trous. Ils y ont inséré des éponges de collagène biodégradable préalablement trempées dans le médicament. Ils ont observé qu’après s’être progressivement désagrégées, les éponges ont laissé place à une nouvelle couche de dentine, générée par les cellules-souches de la dent.

La restauration de la structure originale de la dentine présente l’avantage de protéger totalement la dent, ce qui n’est pas le cas lors de l’utilisation d’un plombage ou d’un ciment, qui peuvent même la fragiliser.

Bientôt chez votre dentiste?

« Presque tous les êtres humains de la planète sont victimes d’une carie à un moment donné ou à un autre. Le nombre de personnes traitées est gigantesque. C’est pour cela que nous avons délibérément essayé de trouver [une solution] vraiment simple, rapide et bon marché », se félicite le professeur Paul Sharpe, du King’s College London, principal auteur de l’étude.

« La simplicité de notre approche [amplifier un processus naturel] la rend idéale si l’on veut l’utiliser avec un produit dentaire dont le but serait de traiter les cavités, en produisant à la fois une protection de la pulpe et en régénération de la dentine », ajoute-t-il. En outre, le médicament a déjà été testé cliniquement pour la maladie d’Alzheimer – et déclaré sûr, note le Guardian -, ce qui « accélérera son utilisation clinique ».

Les rats, puis les humains

Le procédé pourrait même permettre d’éviter l’extraction, généralement nécessaire en cas de trous trop importants. Malheureusement pour les phobiques, ce nouveau traitement ne rendra pas obsolètes les outils du dentiste, puisque les parties cariées des dents devront toujours être enlevées. « J’ai bien peur que vous ne puissiez échapper à la fraise », s’excuse le professeur Sharpe.

Son équipe a déjà commencé à tester la méthode sur des rats, dont les dents sont plus grosses que celles des souris. Si les résultats sont concluants, ils pourront passer aux tests cliniques sur des hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *